Alors que vous lisez cet article, vous êtes conscient, vous n’êtes ni endormi, ni anesthésié, ni dans le coma. Vous êtes conscient de votre état interne et externe, de vos pensées actuelles, d’être dans l’instant présent devant votre tablette ou ordinateur à parcourir ces lignes et conscient du temps qui s’écoule.

Consciemment, vous êtes « vous », le même « vous » qu’hier et que demain.

IRM CERVEAU

La science s’intéresse enfin à notre conscient depuis une vingtaine d’années, ce qui n’était pas le cas auparavant !

Les outils ont évolué, et permettent aujourd’hui de comparer l’activité cérébrale d’une personne consciente avec celle d’une personne en sommeil profond ou en état végétatif.

 

Les aires cérébrales activées sont visualisées, nous constatons qu‘elles sont identiques, sauf les zones situées dans le cortex préfrontal apparu le plus récemment au cours de l’évolution humaine.

Le cortex préfrontal permet de garder à l’esprit une image, un stimulus et d’y porter son attention. Il agit en interaction avec d’autres neurones éparpillés dans le cerveau.

 

Que nous apprennent concrètement ces études ?

 

Notre cerveau est sur pilote automatique…

  • Faites-en l’expérience tout de suite en regardant la vidéo, comptez le nombre de passes uniquement entre les membres de l’équipe aux maillots blancs, et sans lire la suite de cet article maintenant:      http://www.youtube.com/watch?v=vJG698U2Mvo

 

La quasi-totalité de nos processus échappe à notre conscient !

Considérons la vision : Le conscient ignore l’essentiel de ce que voit le cerveau. Il suffit qu’on attire notre attention sur UN élément d’une image pour que les autres nous échappent…

« Les gens ne voient que ce qu’ils sont préparés à voir »

Ralph Waldo Emerson

 

L’esprit conscient n’a que peu accès à ce qui se trame dans notre cerveau. Et heureusement ! Car si le cerveau fonctionne essentiellement sur pilote automatique, c’est pour le rendre plus performant.

Une fois un apprentissage acquis, on l’oublie : imaginez si, pour marcher, vous deviez réaliser le même effort conscient que pour vos premiers pas !

Votre cerveau met en place une multitude de programmes appelés « zombies » grâce auxquels vous marchez, pédalez, nagez sans y penser.

Mieux vaut que votre conscient s’éloigne de ce qui ne le concerne plus.

  • Avez-vous déjà essayé de signer avec un stylo dans chaque main, l’une en miroir de l’autre ?

Une seule solution pour y arriver : Ne pas y penser ! Exactement comme le mot qui se trouve au bout de votre langue et que vous trouvez lorsque vous ne le cherchez plus… C’est votre inconscient qui trouve !

 

Cependant votre conscient demeure l’instance supérieure de décision…

Il intervient quand les zombies ne permettent plus le pilotage automatique. Lorsque plusieurs programmes entrent en conflit, c’est lui qui endosse le rôle de décision.

  • Avez- vous déjà effectué le test de Stroop ?

Il s’agit d’énoncer à voix haute en quelle couleur sont écris les noms de couleur:

VERT, BLEU, ORANGE, ROUGE, VERT, ORANGE, ROUGE, BLEU, ORANGE, VERT, BLEU.

Pas de difficulté pour les quatre premiers, et vous ralentissez le rythme des suivants : il y a conflit entre le programme zombie de lecture automatique et votre perception de la couleur.

Le conscient réussira à prendre le dessus, mais cela lui prendra du temps…

 

Notre conscient donne du sens à nos expériences, prenons l’exemple d’une amnésie provoquée par l’alcool : la personne ne se souvient pas de ce qu’elle a fait la veille.

En revanche, elle a souvent une réponse, fausse mais sincère, qui permet de recréer une fiction pour combler son absence de souvenir.

On retrouve le même comportement chez les personnes au cerveau dédoublé (splitbrain), c’est-à-dire dont la connexion entre les deux hémisphères a été sectionnée.

 

Conscient/Inconscient

 

Le cerveau fonctionne à environ 90% avec l’Inconscient et 10% avec le Conscient, d’où l’efficacité des techniques thérapeutiques qui s’adressent directement à l’inconscient, comme c’est le cas en Hypnose.

 

 

 

ultricies elit. adipiscing ut Nullam mattis quis, efficitur.

Pin It on Pinterest

Share This